PROSPECT 15
UNE EXPERIENCE DE TRANSCOMMUNALITE COORDONNEE

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

AMENAGEMENT/DENSIFICATION

Lors d'une rencontre tenue en février 2011 dont l'intervenant était Luc MARECHAL, un ensemble de concepts ont été redéfinis afin de permettre une mise à distance dans le chef des élus bourgmestres. Voci les grandes lignes de cette soirée.

Intentions

Prospect 15etc, dont un des objectifs est de créer des zonesde coopération entre les bassins de vie, doit être attentif pour positionner sa zone d’action. Pour l’instant, les découpages de la Wallonie en cours de constitution ont été conçus en bassins de vie, ou en zones d’influences trop larges. Le découpage est trop théorique ou résulte de l’expression des territoires d’influence d’opérateurs parapublics ou publics. A terme, ce concept de bassin de vie est essentiel car il supplantera la notion de découpage provincial. Par exemple : la Province de Namur n’a aucune cohérence territoriale. Pour l’instant, on identifie entre 15 et 18 bassins de vie en Wallonie. Mais, on semble s’orienter vers un nombre plus réduit, loin de la vie réelle.

Les enjeux pour Prospect 15etc?

Quelle place prendre au sein de la Wallonie? Prospect 15etc est une sous-région qui doit avoir une consistance pour elle-même, qui doit trouver une identité forte et spécifique et qui doit ferrailler pour la défendre. Cette spécificité doit donner une plus value à la Wallonie. Dans ce cadre, il sera possible de négocier et établir des contrats de coopération ou de collaboration entre la Wallonie et le bassin de vie. Pour l’instant, il n’y aucune spécificité claire pour Prospect 15etc, aucun cheval de bataille derrière lequel se ranger.

 

Prospect 15etc doit aussi se positionner dans la politique de la Ville (qui a un lien fort avec l’aménagement du territoire).

Mais qu’entend-on par politique de la Ville ?

- Politique des grandes villes ?

- Politique des quartiers en difficulté ?

- Politique de la Ville en Wallonie ?

Pour une zone comme celle de Prospect 15etc, il semble que la troisième option soit la meilleure. Et cela suppose de réfléchir à la manière dont on développe les villes en zones rurales, où on possède de l’espace, au contraire des grandes villes. La manière dont la ville se structure a des impacts directs sur les alentours et sur les politiques de mobilité, de transport, économiques, culturelles, etc.

Pour l’heure :

Sur l’arrondissement de Dinant, 4 pôles ont été identifiés comme structurants, par le SDER (Schéma de Développement de l'Espace Régional): Dinant, Beauraing, Ciney, Rochefort, notamment en vue du développement d’un « eurocorridor » (axe de développement de mobilité, économique, etc.). La localisation sur un eurocorridor ou celle d’être un pôle repris dans le SDER est une situation actée politiquement. Il n’y plus lieu de se justifier, c’est par contre un levier trop négligé dans des zones telles que celle de Prospect 15etc.

Les suites à donner :

- Eviter un plan global pour l’arrondissement

- Trouver des actions concrètes, ciblées par commune mais interdépendantes les unes des autres, à mettre en place pour prouver que la zone en vaut la peine. Les résultats concrets sont toujours plus valorisables lors de négociations. La réussite d’un projet attire évidemment les autres, qui veulent également créer leur projet. Il faut amorcer une dynamique concrète avec quelques projets forts, cohérents, identifiés sur des zones circonscrites.