PROSPECT 15
UNE EXPERIENCE DE TRANSCOMMUNALITE COORDONNEE

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

SDER

Le Gouvernement wallon a entamé la révision du Schéma de Développement de l'Espace Régional (SDER) afin d'actualiser le document et de le faire correspondre aux enjeux du 21° siècle. C'est dans ce cadre que les Communes ont été invitées à participer à une consultation portant sur les Objectifs du nouveau SDER tels que proposés par le Cabinet du Ministre Henry.

 

A la demande des Bourgmestres, une importante réunion de travail s'est tenue en janvier 2013 dont l'objectif était de travailler ensemble sur le contenu de la consultation lancée par le Cabinet sur les objectifs du SDER.

Cette rencontre a permis aux Bourgmestres, Echevins de l'Urbanisme et Conseillers en Aménagement du Territoire et Urbanisme présent(e)s d'affiner la réponse que chaque Commune ferait au Ministre en toute autonomie. Mais au-delà de ces réponses singulières, les Bourgmestres ont exprimé la volonté d'interpeller ensemble Monsieur le Ministre. (voir ci dessous et sur http://www.prospect15.be/video/sder.html ).

 

                                                                                     Dinant, le 30 janvier 2013.

Monsieur le Ministre,

 

Prospect 15etc est une expérience de transcommunalité coordonnée pilotée par le Centre culturel régional de Dinant et financée par la Fédération Wallonie Bruxelles et par la Wallonie. Quatre comités la composent, regroupant des élu(e)s, des opérateurs/trices culturel(le)s et des citoyen(ne)s. Un Comité d’Orientation Politique est à l’œuvre. C’est en son sein que des bourgmestres se rencontrent et mènent une réflexion sur des enjeux transcommunaux en ruralité. Deux Communes (Rochefort et Somme-Leuze) ne participent pas à la démarche Prospect 15etc étant engagées au sein de l'asbl Pays de Famenne.

Dans ce cadre, une rencontre s’est tenue le 17 janvier 2013, dont la thématique était la consultation sur les Objectifs du SDER.

Vous trouverez ci-dessous l’expression commune que des élu(e)s participant(e)s ont souhaité vous faire parvenir. Il va de soi que les Communes répondent à la consultation en leur nom via un canal qui leur est propre.

Rappelant que ceci est une démarche conjointe à 12 des 13 Communes ayant participé à la rencontre du 17 janvier, nous vous invitons à prendre connaissance, par ailleurs, des réponses particulières de chacune d’entre elles.

Recevez, Monsieur le Ministre, nos meilleures salutations.

 

                           Céline LAFFINEUR                                          André ELLEBOUDT

                                 Animatrice                                                    Coordinateur

 mandatés par:

 

  • Luc Piette, Bourgmestre de Anhée,
  • Marc Lejeune, Bourgmestre de Beauraing,
  • David Clarinval, Député-Bourgmestre de Bièvre,
  • Jean-Marie Cheffert, Bourgmestre de Ciney,
  • Richard Fournaux, Bourgmestre de Dinant,
  • Vincent Massinon, Bourgmestre de Gedinne,
  • Luc Jadot, Bourgmestre de Hamois,
  • Claude Bultot, Bourgmestre de Hastière,
  • Yvan Petit, Houyet,
  • Christophe Bastin, Député-Bourgmestre de Onhaye,
  •  Albert Leduc, Bourgmestre de Vresse sur Semois,
  • Ovide Monin, Bourgmestre de Yvoir.

 

Schéma de Développement de l’Espace Régional (SDER)

Proposition d’objectifs approuvée par le Gouvernement Wallon le 28 juin 2012

-

Consultation des Communes

-

Avis remis par Prospect 15etc au Gouvernement Wallon

Dinant, janvier 2013

 

Les participant(e)s expriment une difficulté à répondre à la consultation pour les raisons mentionnées ci-dessous.

 

Méthodologie de consultation et de construction du document:

 

  1. Agacement voire suspicion de constater une seconde fois l'impraticabilité des délais de réaction alors que les Communes sont concernées au premier chef. C’était déjà le cas dans la démarche Noyaux d’habitat;
  2. Regret profond qu'une telle matière ne soit soumise aux Communes que pour consultation et que la révision du SDER ne soit pas l'objet d'une véritable construction à travers un vrai débat;
  3. Impression d’une démarche descendante qui n’est pas adéquate en aménagement du territoire;

 

Contenu: nécessité d’un glossaire:

 

  1. Phraséologie nébuleuse nécessitant des commentaires, explicitations, définitions ou une traduction simultanée;
  2. Les objectifs manquent d’éléments précis et concrets concernant, entre autres, les bassins de vie et les pôles: quelle sera leur échelle et où seront-ils situés? Comment les Communes peuvent-elles se positionner sans savoir à quelle échelle elles se trouvent?;
  3. La communication au sujet de la révision du SDER semble incomplète, floue; tout ce qui touche à la matière ne s'y trouve pas, des zones d'ombre demeurent. Le document ne fournit pas les éléments nécessaires au positionnement demandé aux Communes;
  4. La communication concernant les moyens semble absente;

 

Contenu: les objectifs du document et leurs conséquences:

 

  1. Impression partagée que de tels objectifs (même si certains sont acceptables) participeront à ce que l'on vide les zones rurales et les villages de leurs habitants. Toutes les communes s’opposent frontalement à cela;
  2. Conviction que de tels objectifs favoriseront une discrimination entre quartiers/villages à population aisée (plutôt éloignés des centres) et à population à plus faibles revenus (plutôt situés près des gares);
  3. Les modifications en termes de population et les choix d’implantation selon les bassins, centres,… risquent de défavoriser plus encore les zones rurales en matière de développement économique;
  4. N'est-on pas en train de recentraliser sans avoir l'air d'y toucher?;

 

Opérationnalité des objectifs:

 

  1. Le lien entre les objectifs tels qu'exprimés pour la consultation et les plans pour la Wallonie (Horizon 2022, …) n'apparaît pas. De même, il est peu fait mention dans le document du lien avec Natura 2000 qui concerne de manière parfois très importante les zones rurales;
  2. Est-il réaliste de vouloir développer le tourisme partout? Quelle place pour l’agriculture? Quelles relations entre agriculture familiale et industrie agroalimentaire?;
  3. Le développement de la mobilité douce et de l’utilisation des transports en commun sous-tend plusieurs objectifs. Que fait-on des décisions prises par le TEC et la SNCB de réduire les lignes, notamment (rencontres Prospect 15etc – TEC sans résultat et sans écoute réelle)?