PROSPECT 15
UNE EXPERIENCE DE TRANSCOMMUNALITE COORDONNEE

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

CPAS/SAJ

Un hiatus professionnel existe entre deux acteurs de l'action sociale à destination des jeunes en difficulté dans l'Arrondissement de Dinant: le Service de l'Aide à la Jeunesse (SAJ) et les Centres Publics de l'Action Sociale (CPAS). A la demande de ces derniers, le Centre Culturel Régional de Dinant via son bras de travail prospectif Prospect 15etc a invité, en 2010, les uns et les autres à des rencontres d'échanges sur leurs pratiques professionnelles. Cela a débouché sur la volonté de rédiger ensemble un Protocole de Collaboration à destination des travailleurs sociaux des deux services.

Entre apparente froideur et émotion parfois excessive. Comment réagir lorsque la situation d'un jeune relève de l'urgence ou touche à sa possible mise en danger? Que faire, que dire,…? La prise en charge attentive et efficace de la personne ne peut faire fi des différences de comportement ou de réaction propres à chaque intervenant(e): la perception de la réalité du danger, l'évaluation de l'urgence, l'attitude personnelle du travailleur social qu'aucun règlement ne pourra codifier. Comment, en effet, faire en sorte que le comportement de chacun(e) soit normé au point de refléter celui de tou(te)s? La diversité d'attitudes est une source fréquente d'incompréhensions voire de problèmes entre travailleurs sociaux. Croire que tous réagissent de la même manière est une illusion. L'ignorer peut signifier la condamnation définitive d'un(e) collègue et provoquer une incapacité à toute collaboration future. Dans des situations d'urgence et de danger, on ne peut se permettre cette perte de contact et de collaboration entre services.

Entre proactivité et réactivité. Les modes opératoires professionnels peuvent être sujets à critique lorsqu'on ne les connaît pas. Certains services répondent à une demande expresse alors que d'autres peuvent parfois prévenir ou précéder une situation problème. Devant de telles divergences dans le traitement d'une situation, il serait trop facile de faire un procès d'intention à tel(le) ou tel(le). Là aussi, le bon sens doit l'emporter et participer à développer des relations de travail exemptes de tout a priori. Dans des situations d'aide ou de prise en charge, on ne peut que viser l'harmonie maximale des relations au-delà de tout angélisme.

Entre personnalisation et globalité. Quelle approche choisir lorsqu'un travailleur social est confronté à une situation d'aide? Vaut-il mieux aborder le problème globalement, en y incluant l'ensemble des intervenants? Procèderait-on plus efficacement en se limitant strictement à l'individu en difficulté? Ici encore, les modes opératoires diffèrent entre services et sont le lieu de parfois bien des vicissitudes dont, à nouveau, le bénéficiaire ne peut faire les frais.

La rédaction et la diffusion du Protocole de Collaboration visent donc bien à améliorer la qualité du service social.

Cliquez ici pour lire le Protocole de Collaboration CPAS/SAJ, une démarche du SAJ et de CPAS de l'Arrondissement de Dinant, de Prospect 15etc